Insomnies, que faire ?

sans-titre

1 Français sur 3 se plaint de mal dormir… Mais il existe des moyens  pour retrouver le sommeil : traitements non-médicamenteux, bonnes habitudes à adopter, astuces…

Un sommeil perturbé n’est pas sans conséquence. Il peut entraîner pendant la journée une somnolence, des troubles de la vigilance, une irritabilité voire même un état dépressif.

Anxiété, stress : les perturbateurs du sommeil

Quelques règles simples qui facilitent le retour ou la pérennité d’un bon sommeil sans médicaments :

. Eviter la consommation d’excitants (caféine, nicotine, alcool) ainsi que les repas trop lourds et le sport le soir

. La chambre à coucher doit être uniquement réservée au sommeil et au repos, bannissez la radio, la chaîne hifi, la télévision, ainsi que tous les bouquins et journaux relatifs à votre activité professionnelle.

. Ne ruminez pas qu’il vous faut absolument vous endormir… c’est le meilleur moyen pour ne pas y arriver. Acceptez le fait de ne pas pouvoir vous endormir et faites si possible une activité calme et reposante, pourquoi pas écouter de la musique de relaxation (vous en trouverez plein sur internet, deezer,..), tenter une séance de méditation, convaincre votre conjoint de vous faire un massage (s’il ne dort pas…)

. Respecter son rythme de sommeil : Peut-être, ratez-vous votre heure d’endormissement. Comme le sommeil est organisé en cycles d’environ une heure trente, si vous ratez votre «train», il vous faudra attendre le prochain. Vous risquez donc de vous tourner et retourner dans votre lit ! Si vous êtes du soir, inutile de vous coucher tôt, vous ne parviendrez pas à vous endormir… Allez vous coucher lorsque vous en ressentez le besoin.

. Certaines activités intellectuelles perturbent fortement le sommeil, s’il est fragile. Evitez ainsi la télévision, les jeux vidéo et bien sûr tous les soucis : impôts, comptabilité, travail… Mais plus facile à dire qu’à les oublier ceux là :-)…

. Ayez toujours de quoi écrire à portée de main afin de pouvoir noter ce qui vous vient à l’esprit avant de vous endormir. Cela vous permettra d’éviter de penser à des choses dont vous voulez vous souvenir au réveil.

HE. L’utilisation d’huiles essentielles : la lavande fine grâce à ses propriétés relaxantes et calmantes,  l ’huile essentielle de Marjolaine  associée le soir avec l’huile essentielle de Camomille Romaine… – selon Fabienne Millet, Docteur en Pharmacie et Auteure du grand guide Marabout des huiles essentielles

(les huiles essentielles ne sont généralement pas à utiliser si vous êtes enceinte)

Si rien ne s’améliore en suivant ces conseils, le recours aux techniques de relaxation est fortement préconisé pour traiter les insomnies. Parmi ces techniques, il y a la sophrologie, la réflexologie.

Souvent, 2 à 3 séances de réflexologie plantaire ou faciale & crânienne suffisent à enrayer les insomnies pendant au moins quelques mois. La réflexologie va non seulement vous relaxer en agissant sur votre système nerveux mais également sur l’horloge biologique située au niveau de l’hypothalamus, ordonnant la production de la mélatonine : la fameuse hormone du sommeil !

Bonne nuit !!

Sources : allodocteurs.fr, lemagtherapeutes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *